greve du 13!!!!

Aller en bas

greve du 13!!!!

Message par luffy le Lun 7 Déc - 15:17

PARIS - Cinq syndicats de salariés du transport routier appellent à une grève illimitée en France à partir du 13 décembre au soir pour exiger une revalorisation des salaires et de leur profession.

A l'approche des fêtes de fin d'année, les syndicats ont prévu des blocages d'entreprises et de zones industrielles mais ne veulent pas en dévoiler les modalités pour l'instant afin de pouvoir compter sur l'effet de surprise.

A la suite de cet appel, Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat chargé des transports a jugé "urgent de trouver un accord afin de prévenir un conflit qui ne peut être que néfaste au transport routier durement touché par la crise actuelle et à l'économie" du pays.

Plus de 610.000 salariés sont concernés par cet appel à la grève, à partir de 21h30 (20h30 GMT), ont précisé les organisations CGT, CFDT, FO, CFE-CGC, CFTC lors d'une conférence de presse à Paris.

"On part pour un mouvement sur une durée illimitée", a déclaré Richard Jaubert, secrétaire général de la CG transports.

Les syndicalistes ont souligné que les blocages viseraient surtout le transport routier de marchandises liées aux fêtes de Noël mais qu'aucune décision n'avait encore été prise concernant les dépôts pétroliers.

"Une grève, il faut que ça perturbe pour se faire entendre", a dit Thierry Duine, dirigeant de la CFTC.

Selon l'Union nationale du transport frigorifique, qui ne s'associe pas à la grève, "il y a un gros risque que les Français ne puissent avoir dans leur assiette les produits frais traditionnels des fêtes, comme les huîtres, le foie gras, la dinde, le saumon."

PROFESSION PAUPÉRISÉE ?

Les organisations de salariés dénoncent le gel des salaires imposé depuis deux ans par le patronat, qui invoque les conséquences de la crise sur le secteur.

Or, selon les syndicalistes, les suppressions d'emplois ont été beaucoup moins lourdes qu'annoncé, signe que la profession ne se porte pas si mal.

Ils réclament le passage à 10 euros de l'heure pour les salariés au coefficient le plus élevé, 4% d'augmentation pour toute la grille et 3% pour l'augmentation des frais de déplacement.

Ils demandent également une protection sociale conventionnelle pour tous ainsi que la généralisation du 13e mois.

Selon Maxime Dumont, secrétaire général de la CFDT transports, principal syndicat du secteur, la profession est "complètement paupérisée" et en janvier, lors de la revalorisation du smic, l'intégralité de la grille sera en dessous du salaire minimum.

Le salaire moyen à l'embauche est actuellement de 1.300 euros bruts par mois et la couverture des frais de déplacement est de 800 euros, a-t-il précisé.

Contrairement aux autres fédérations patronales qui ne veulent pas entendre parler d'augmentations de salaires pour le moment, la Fédération des entreprises de transport et logistique de France (TLF) a fait des propositions de hausse salariale pour 2009.

Mais les syndicats les jugent inopérantes, estimant qu'il s'agit surtout d'un signal donné au gouvernement.

"Les entreprises essaient de brouiller le jeu en faisant de vraies fausses propositions", a dit Maxime Dumont.

Les organisations disent ne pas savoir combien de temps la grève durera ni si elle perturbera les fêtes de Noël, tout dépendant selon eux de la volonté du patronat d'accepter on non des négociations.

"Si les patrons veulent négocier avant la grève, tant mieux", a dit le dirigeant de la CFDT.

___________________________________________________________________________________________________________________


PARIS - Insatisfaits des propositions patronales sur les salaires, les syndicats des quelque 500.000 salariés du transport routier de marchandises ont appelé mardi à une grève à partir du 13 décembre à 21H30, menaçant ainsi les approvisionnements alimentaires des fêtes de fin d'année


Les actions envisagées ne devraient pas comporter d'opérations escargot sur les routes ou aux péages, mais des blocages d'entrepôts, ont affirmé les syndicalistes, réunis au siège de la CFTC Transports à Paris.

Elles viseront notamment les hangars de la grande distribution alimentaire, Auchan ou Carrefour en tête, accusés d'être responsables du "dumping social" qui frappe le transport routier en France, selon Gérard Martinez, secrétaire général de FO Transports.

Elles cibleront aussi les entreprises de transports, grandes ou petites.

"On est dans une profession complètement paupérisée et en janvier mécaniquement lorsque le Smic sera revalorisé, l'intégralité de la grille salariale des routiers sera en dessous du Smic" (les salariés concernés étant alors payés au Smic), a indiqué Max Dumont, secrétaire général de la CFDT Transports, premier syndicat du secteur.

Il a précisé que le salaire moyen mensuel à l'embauche de la profession était de quelque 1.300 euros brut.

Les syndicats réclament le passage à un salaire de 10 euros brut de l'heure pour les coefficients les plus élevés, 4% d'augmentation pour les cadres et 4% pour l'augmentation des frais de déplacement, ainsi qu'un 13e mois pour tous, une grille d'ancienneté identique pour tous et une mutuelle de branche.

Dans le transport routier de marchandises, "il n'y a eu aucune augmentation depuis deux ans", a souligné Thierry Douine, président de la CFTC transports routiers.

"Les chiffres de l'Unedic récemment publiés montrent que 2008 s'est soldée par 1.000 suppressions d'emplois" dans le secteur, c'est 1.000 de trop, mais cela ne justifie par la mise à la soupe populaire et le gel des salaires que nous subissons du fait du patronat", a renchéri M. Dumont, en rappelant que l'un des syndicats patronaux, la FNTR, avait tablé sur 30.000 suppressions d'emplois en 2008 dues à la crise et 90.000 fin 2009.

Le dernier grand mouvement de routiers, avec une telle unité syndicale, remonte à novembre 1997.

Mardi, le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau a appelé le patronat et les syndicats du secteur à continuer de négocier, estimant qu'il est "urgent" de trouver un accord "afin de prévenir un conflit, qui ne peut être que néfaste au transport routier durement touché par la crise actuelle, à l'économie de notre pays et au bien-être de nos concitoyens".

Il a appelé les organisations patronales et syndicales du secteur à "poursuivre et améliorer le dialogue social sur la revalorisation de la grille salariale et la modernisation de la profession", tandis que son collègue du Commerce Hervé Novelli a jugé "intolérable" une perturbation des approvisionnements durant la période des fêtes de fin d'année.

Les syndicats ont balayé les propositions salariales faites vendredi par l'une des organisations patronales, TLF, estimant qu'elles visaient surtout à diviser les salariés entre ceux des messageries et les autres.

La fédération patronale FNTR a jugé mardi les revendications syndicales "irréalistes", estimant que les difficultés économiques du secteur ne permettent pas "d'augmenter les salaires cette année" et dénonçant un contexte de "pandémie fiscale" en référence à la taxe carbone et à la taxe poids lourds.


*Des routiers lors d'une opération-escargot à Sélestat, le 16 juin 2008


*Lors d'une grève des routiers, près de Bordeaux. Cinq syndicats de salariés du transport routier appellent à une grève reconductible à partir du 13 décembre au soir pour exiger une revalorisation de leur profession. (Reuters/Olivier Pon)

_________________
vaut mieux un petit chez soi ,que un grand chez les autres!!!!
avatar
luffy
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 466
Age : 41
Localisation : 100metre devand toi
Date d'inscription : 04/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://xtremetrucks.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: greve du 13!!!!

Message par jpaul74 le Mar 8 Déc - 12:33

cinq sindicat cinq marionette , c'est téléphoné cette manif et bien inutile , bien que je soit un peu parano , en ce moment il y a le grenelle de l'environement j'croi , bientot le grand emprun , le chomage qui ne diminu pas , il leur faut justifier d'un bon résultat financier pour 2010 donc les coupable sont tous trouver "nous" de plus se qui est plus grave a mes yeux c'est que méme si set mascarade ne pas lieu on passera au yeux de l'opignon pour des privilegier pandent que tous les autre galere mais sauver inextremise par les politique " bientot les régional " scratch ah devrai me lancer en politique moi , les greve a repetision sans consulte personne nous a toujour porter prejudice et de toute façon quoi qu'on obtienne il nous le prendron ailleur

_________________
......et allez roule ma poule!!!!!
avatar
jpaul74
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 173
Age : 48
Localisation : sains du nord (59)
Emploi/loisirs : routier ( enfin p'tit joueur )
Date d'inscription : 11/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpaul74.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum